Transfert, l'expérimentation pour penser la ville de demain

Transfert, l’expérimentation pour penser la ville de demain

Site de Transfert ©️ChamaChereau
24 Nov 2020 | Lecture 5 min

Zone libre d’art et de culture, Transfert est un lieu dédié à l’expérimentation. Installé sur le terrain désert des anciens abattoirs de Rezé, il s’agit d’un espace ouvert temporaire proposant une programmation culturelle riche, avec des moments collectifs de réflexion. À l’horizon 2022, il laissera place à un nouveau quartier, dans le cadre du projet urbain Pirmil-les Isles.

En quoi consiste concrètement cette occupation temporaire ? Quelle est sa démarche et son avenir dans un contexte post-covid ? Pour nous éclairer, nous avons recueilli la parole de  Fanny BROYELLE et Nico REVERDITO, directrice adjointe et directeur de Pick-up production, l’association culturelle qui pilote le projet Transfert.

Pour commencer, pouvez-vous nous parler de la naissance de Transfert, de ses enjeux initiaux à la situation actuelle ?

Transfert est né à partir de l’idée suivante : comment un projet culturel peut permettre de faire évoluer un espace urbain ? Nous sommes arrivés en 2016 sur un site complètement désert que nous devions investir pour une durée de 5 ans. Nous n’avions pas de connaissances particulières en urbanisme, nous étions des novices en la matière. L’un des objectifs était d’envisager la manière dont un projet artistique et culturel pouvait impacter les futures dynamiques urbaines de la ZAC Pirmil-Les-Isles. Nous avons donc construit collectivement une histoire, un récit, un projet fortement ancré sur le territoire.

Transfert c’est l’histoire d’un projet commun qui évolue selon les compagnies et les usagers. Le projet a été pensé comme une histoire dramaturgique, avec un lieu, des personnages, mais aussi des contraintes et des péripéties qui bouleversent quotidiennement son développement. La première année représentait l’année de découverte, pendant laquelle les pionniers arrivaient sur un terrain inconnu et devaient apprivoiser ce nouveau lieu. Lors de la deuxième année, ces pionniers se sont appropriés le territoire, ils ont construit un projet commun pour collectivement donner vie au lieu. La troisième année était celle de l’invitation et de l’ouverture aux autres. Pratiquant l’expérimentation et l’adaptation naturelle, cette année a été rythmée par diverses formes d’improvisation, en particulier en réponse à la crise sanitaire. Et c’est notamment tout l’historique hip hop de l’association qui a largement facilité cette dynamique d’adaptation.

De quelle manière avez-vous réussi à développer des liens entre la fabrique urbaine et le secteur de l’art et de la culture ? Est-ce un sujet que vous développez systématiquement dans les projets de Pick Up Production ou Transfert est-il le premier à cette échelle ?

Pour comprendre le contexte, l’association Pick Up Production est habituée à investir des bâtiments en transition et en attente d’une destination finale. Généralement ce type de projets permet à l’équipe d’investir temporairement un lieu, de repeindre des bâtiments et de donner une nouvelle identité visuelle, artistique et culturelle à un espace urbain. Seulement les enjeux de transition et l’étroitesse des liens avec la fabrique urbaine ne sont pas toujours omniprésents. C’est donc bien la première fois que l’association développe un projet culturel et urbain à cette échelle, dans cette temporalité et surtout que cela est conscientisé.

Comme évoqué précédemment, nous n’avions pas de compétences urbanistiques particulières quand le projet a été lancé. De ce fait, nous avons eu la nécessité de réadapter notre projet, mais aussi nos éléments de langage, pour s’intégrer au secteur de la fabrique urbaine. Peu à peu, nous avons commencé à conscientiser cet ancrage du projet dans l’espace urbain public. Ainsi, nous sommes passés d’une culture urbaine à un urbanisme culturel. C’est d’ailleurs une thématique que nous sommes encore et toujours en train de nous approprier.”

Sodade – Cirque Rouages ©️RomainCharrier

Sodade – Cirque Rouages ©️RomainCharrier

“Nous sommes convaincus que les acteurs artistiques et culturels ont un rôle important à jouer dans la fabrique de la ville, notamment depuis l’émergence de friches urbaines et d’urbanisme transitoire. Aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement d’un secteur réservé aux professionnels de l’urbanisme et de l’immobilier. Il s’est ouvert à de nouvelles personnes, aux non experts, comme les artistes, les habitants et usagers d’un territoire.

La programmation culturelle du site évolue dans le temps et n’était pas figée à son commencement. Comment la faites-vous évoluer ? Est-ce étroitement lié aux usagers, spectateurs et spectatrices qui viennent sur le site ?

En fait notre maître mot c’est le lâcher prise. C’est-à-dire que nous ne souhaitons ni figer la programmation du projet, ni nous projeter ou trop anticiper le futur de Transfert, mais plutôt le laisser évoluer assez naturellement. Et pour cela, nous confions tout simplement le projet à d’autres, à toutes les personnes qui se l’approprient quotidiennement. Les usagers, les habitants, les spectateurs et les compagnies sont tout autant que nous les actrices et acteurs de ce projet. Il n’est bien sûr pas évident de faire cohabiter toutes ces dynamiques, notamment en termes structurels ou économiques, mais c’est ce qui nous tient le plus à cœur, ce lâcher prise, ce droit à l’expérimentation et à l’investissement spontané.

De cette manière, la programmation culturelle et l’atmosphère générale créées par le projet Transfert ont permis d’assurer une véritable mixité humaine au sein du site. Les familles avec enfants, les jeunes, les personnes en situation de handicap, les personnes âgées, se mélangent et se rencontrent dans des espaces accessibles, partagés et appropriés par toutes et tous. Une dynamique notamment rendue possible grâce à une temporalité de long terme, qui à l’image de nombreux autres projets urbains, permet l’élaboration d’une réflexion collective sur la programmation, mais aussi sur le devenir du site et son appropriation.

ReveParty ©️RomainCharrier

ReveParty ©️RomainCharrier

Justement, si on parle de temporalité et des derniers évènements, quel est votre regard sur la ville culturelle post-covid ? Comment votre démarche peut évoluer dans un tel contexte ? Quels nouveaux enjeux cela a pu créer entre le territoire et le secteur de l’art et de la culture ?

Il est intéressant de comprendre que l’arrivée de la crise sanitaire a en fait été complètement intégrée au récit de ce projet. Toute l’histoire de Transfert est centrée sur le récit, donc sur des personnages, des décors et des péripéties. C’est vraiment sur cette base que nous avons développé Transfert et qu’il se développe maintenant naturellement.

La crise sanitaire, ses enjeux et ses conséquences, ont finalement conforté le récit, dans l’importance de travailler de manière agile, dans la nécessité d’intégrer des formes de spontanéité dans les projets culturels comme dans la fabrique urbaine. Aussi, cela a mis en lumière toute l’importance de l’intérêt général, du faire ensemble, de la co-construction d’un monde qui s’adapte aux aléas, notamment par l’élaboration d’usages fédérateurs. Transfert c’est un lieu expérimental, qui développe des formes de résilience et de convivialité. C’est un projet profondément lié à la fabrique urbaine et l’aménagement des espaces urbains, ainsi qu’aux enjeux actuels que rencontrent nos villes.

Il est nécessaire aujourd’hui, en urbanisme tout comme dans l’art et la culture, de créer les conditions pour s’adapter aux crises et d’envisager de nouveaux modes de faire. Pour y parvenir, nous devons développer notre réactivité à agir, notre créativité et notre volonté à faire évoluer les choses de manière collective.”

Atelier de fabrique Transformeuble ©️RomainCharrier

Atelier de fabrique Transformeuble ©️RomainCharrier

Dans une vision prospective, avez-vous des éléments de réponse pour conserver les dynamiques créées par des projets d’urbanisme temporaire dans le projet urbain final et la future vie de quartier ?

Notre questionnement actuel est le suivant : demain, que restera-t-il de Transfert ? Le mobilier urbain installé ou bien les usages créés ?

L’ambition de Pick Up Production pour le projet Transfert est d’expérimenter un projet culturel sur un espace urbain aux forts enjeux de transition. L’idée n’est donc pas de quantifier des objectifs, mais plutôt d’adopter une approche plus contextualisée, permettant d’expérimenter de manière spontanée et non figée. Étant actuellement à mi-chemin du projet, l’association espère cependant avoir permis l’ancrage d’une certaine dynamique et d’usages culturels et collectifs.

Nous avons à cœur depuis le début, de créer un maillage territorial fort. Certes, nous ne nous sommes pas fixés d’objectifs, mais nous laissons petit à petit les gens s’approprier le site et devenir actrices et acteurs du projet. L’ambition est de concevoir un projet pilote dont les dynamiques pourront être pérennisées à son aboutissement. Le maillage créé est fortement ancré dans le territoire, composé d’un esprit d’équipe, d’usages utiles et appropriables et d’un mode de faire durable. Et notre objectif est de pérenniser ces dynamiques tout en permettant un nouvel investissement des lieux lorsque Transfert devra partir.

Véritable laboratoire d’expérimentation, ce projet laisse autant de place aux aléas qu’aux opportunités. Transfert incarne un nouveau rôle de la culture et de l’art, d’être le vecteur d’usages et d’appropriation, ainsi qu’un médium puissant pour imaginer et penser le futur de nos villes. Ces espaces d’occupation temporaire s’apparentent alors à des parenthèses nécessaires, qui par leur temporalité et leur lâcher prise, laissent place à l’exploration de nouvelles réflexions, expressions et idées qui pourraient bien dessiner des solutions durables pour les villes humaines et résilientes de demain.

Site de Transfert ©️JérémyJéhanin

Site de Transfert ©️JérémyJéhanin

LDV Studio Urbain
+ 287 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir