Taxe sur le free-floating

3 Avr 2019

Cela pendait au nez des opérateurs de mobilité en free-floating : désormais les trottinettes, vélos et scooters électriques seront soumis à une redevance pour exploitation du « domaine public routier ».

Le free-floating

Le free-floating. Crédit : Pexels.com

Cette taxe décidée par la Ville de Paris sera utilisée pour financer l’installation de stationnements dédiés et ainsi réguler en partie le désordre généré par le développement de ces services. Lyme, Mobike ou Cityscoot devront donc déclarer leurs flottes à la ville d’ici la fin du semestre.

Pour en savoir plus sur la taxation du free-floating.

Usbek & Rica

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir