SoliCycle, les ateliers vélos inclusifs et fédérateurs

28 Jan 2021 | Lecture 3 min

Avec 1000 vélos récupérés, plus de 800 vélos vendus, 300 animations de sensibilisation réalisées et 8 ateliers de réparation répartis sur 5 départements d’Ile-de-France en 2019, SoliCycle se positionne aujourd’hui comme acteur incontournable de la mobilité douce. Portés par l’association Études et Chantiers Ile de France, ces Ateliers Chantiers d’Insertion (ACI) accompagnent une centaine de salariés en contrat d’insertion dans leurs ateliers solidaires et font de la pratique du vélo en ville un vecteur d’inclusion. 3 questions à Marion Georges, directrice de SoliCycle, pour en savoir plus sur les initiatives portées par cette structure de l’économie sociale et solidaire :

D’où vient l’idée de Solicycle ?

« C’est la sollicitation d’un habitant de l’Essonne qui souhaitait mettre sa passion du vélo au service de l’insertion de personnes éloignées de l’emploi qui a donné naissance à SoliCycle. Études et Chantiers Ile de France étant une association d’éducation populaire, nous avons trouvé que l’atelier vélo était un support intéressant pour nos valeurs de transmission et d’inclusion. En apprenant à réparer son vélo, l’utilisateur devient autonome. En l’aidant, le salarié en contrat d’insertion monte en compétences. Les deux prennent confiance et une belle dynamique d’échange s’installe. »

En quoi vos ateliers d’auto-réparation transforment-t-il les quartiers ?

« La majorité des ateliers SoliCycle sont installés dans des quartiers prioritaires de la ville et répondent à un besoin de convivialité au sein d’un vrai lieu de rencontre. L’atelier vélo a cette particularité de pouvoir fédérer des publics très différents de diverses catégories socioprofessionnelles et origines et de tous les âges. Des personnes qui ne se seraient jamais rencontrées en dehors de l’atelier. L’entraide est le maitre mot lors des séances d’auto-réparation et chacun échange ses bonnes pratiques de façon conviviale. Aujourd’hui, d’anciens salariés en contrat d’insertion reviennent pour être bénévoles et prodiguer des conseils, de même pour certains de nos adhérents. L’atelier de réparation vélo est devenu un lieu incontournable de socialisation dans le quartier. »

Solicycle Crédits photo : Ouest2Paris

Quels sont vos liens avec la ville et ses acteurs ?

« Les modes de transport doux façonnent la ville, donc en promouvant la pratique du vélo et en mettant plus de personnes sur les routes, on donne finalement un autre visage à l’espace public. On a aussi été sollicités par des collectivités et des entreprises pour mettre en place des actions d’animation ou d’entretien de flottes de vélos par exemple. On porte également des projets d’animation du territoire en partenariat avec des acteurs de la ville. A Saint-Denis et dans le quartier de Porte de Vanves, on anime l’initiative « Un vélo pour 10 ans », qui permet à un groupe de familles de bénéficier d’un vélo pour un enfant gratuitement jusqu’à ses 10 ans. Cela permet de sensibiliser les bénéficiaires de notre action à la consommation responsable. Sur Plaine Commune, on anime aussi un projet appelé « Femmes en selle » : des actions vélo à destination d’un public exclusivement féminin pour lutter contre les inégalités envers les femmes puisque les préjugés sont encore nombreux. Notamment dans nos ateliers d’auto-réparation. Certaines femmes se sont d’ailleurs orientées vers des projets mécaniques suite à notre action ! »

Les Petites Rivières
+ 17 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir