Qu’est-ce que l’écologie ?

8 Juil 2019

Enjeu majeur de notre siècle, l’écologie est l’un des thèmes les plus récurrents de l’actualité. Réchauffement climatique, pollution de l’environnement et extinction de certaines espèces animales, les raisons de s’alarmer et de réagir sont nombreuses. Focus sur ce que signifie écologie, sur les autres concepts importants s’y rapportant (empreinte écologique, écologie urbaine, agroécologie) mais aussi sur quelques pistes pour aider l’écologie et protéger l’environnement.

urban tech coeur bastille caverne ali baba

L’atelier de Urban Tech – Crédits photo : Urban Tech

L’écologie, une science mais aussi une façon de vivre

Venant du grec « oikos » (maison, habitat) et « logos » (qui a donné le suffixe français -logie désignant la science), le mot « écologie » signifie donc étymologiquement « la science de la maison, de l’habitat ». Définie dans les dictionnaires comme « la science des conditions d’existence » ou encore « la science de l’environnement étudiant les êtres vivants dans leur milieu et leurs interactions », l’écologie désigne aussi une doctrine encourageant la protection de la nature. En effet, dans le langage courant, l’écologie est aujourd’hui davantage perçue comme cet objectif de protéger l’environnement à travers l’ensemble des comportements humains.

Cette préoccupation de l’homme pour la protection de la nature est très récente dans l’histoire de l’humanité puisque le Club de Rome créé le 8 avril 1968 est considéré comme l’un des premiers groupes de réflexion ayant eu pour thème les conséquences du développement industriel sur l’environnement. Si les différentes recherches scientifiques sur l’environnement estiment qu’il n’est encore pas trop tard pour préserver la planète, elles décrivent également une situation alarmante. Selon des chiffres très récents de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution de l’air tue chaque année 7 millions de personnes dans le monde. Et d’après le Fonds pour la nature (WWF), la Terre a perdu la moitié de ses populations d’espèces sauvages sur les 40 dernières années à cause de l’être humain.

yokohama japon grande ville

Yokohama est la seconde plus grande ville du Japon. Elle a été récompensée pour sa politique énergétique grâce à son « Smart City Project. » © Deep Japan

L’empreinte écologique pour mieux comprendre l’impact de chacun

Dans la lignée d’un Club de Rome à l’origine de l’apparition de plusieurs indicateurs mesurant l’impact de l’être humain sur l’environnement, la Conférence de Rio, qui avait réuni 178 pays autour du développement durable en 1992, avait vu l’apparition du concept d’empreinte écologique. Également indicateur de l’impact humain sur la nature, l’empreinte écologique mesure précisément la quantité de surface terrestre nécessaire à la production des biens et des services consommés ainsi qu’à l’absorption des déchets générés par les êtres humains.

Concrètement, cette empreinte écologique permet par exemple de savoir qu’en 2017, l’humanité avait consommé dès le 2 août la totalité des ressources naturelles que la Terre peut produire en une année. Cela veut dire qu’à partir du 3 août 2017 et jusqu’au 31 décembre 2017, les êtres humains ont vécu « à crédit » en surexploitant les écosystèmes de la planète. Source d’inquiétude, ce « jour du dépassement de la Terre » (« Earth Overshoot Day » en anglais) arrive un peu plus tôt chaque année (le 1er décembre en 1973, le 5 novembre en 1985, le 1er octobre en 1998, le 20 août en 2009).

Comme la protection de l’environnement, l’empreinte écologique concerne aussi bien les grands dirigeants de ce monde que chaque individu. Indicateur utilisé par les décideurs politiques pour mesurer l’impact d’une ville, d’un pays ou d’un continent pour comprendre notamment l’impact de la globalisation des économies, l’empreinte écologique est également un outil de citoyenneté permettant à chacun de mesurer son impact personnel et de modifier en conséquence son comportement au quotidien (tri des déchets, utilisation des transports en commun, recours à l’alimentation biologique, etc.).

ville biocilimatique qualite vie

Source : http://www.thierrybonne.com/

Comment protéger la Terre ? L’écologie urbaine et l’agroécologie en exemples

Des décisions prises lors des grands sommets internationaux aux comportements de chaque personne ou entreprise, tout le monde peut avoir un rôle à jouer pour protéger la planète. Domaine de l’écologie se rapportant à la ville, l’écologie urbaine se définit par exemple comme l’ensemble des problématiques environnementales en milieu urbain (ou périurbain). Dans ce domaine, une municipalité peut ainsi définir une politique verte étudiée pour contrer l’impact humain négatif, en développant par exemple les transports en commun de sa ville ou en accompagnant différentes initiatives privées (d’urbanistes solidaires d’entreprises tournées vers l’écologie, etc.). Il reste ensuite à chacun à prendre ses responsabilités quant à l’avenir de la planète (un individu peut décider de ne plus se déplacer en voiture, une entreprise peut décider de prendre en charge tout ou partie de l’abonnement de ses salariés à un transport en commun, etc.).

Espérée par certains protecteurs de l’environnement comme une nouvelle révolution verte, l’agroécologie est une agriculture utilisant uniquement les fonctionnalités offertes par les écosystèmes. Pour transformer la production alimentaire de la planète selon les principes écologiques, l’agroécologie aura également besoin de l’adhésion de tout le monde : des chefs de gouvernements devant décider de la politique environnementale et économique sur leur territoire jusqu’aux consommateurs, en passant par les géants de l’agroalimentaire ainsi que les petits et moyens producteurs. Avec 36 664 producteurs spécialisés, la France a vu sa surface agricole cultivée en bio augmenter de 15 % en 2017, devenant le 3e pays européen à ce niveau. Cette surface ne représente néanmoins pour l’instant que 1,77 million d’hectares, soit seulement 6,5 % du total de la surface agricole utile française.

Les-locaux-Sanergy-batiment

Le siège de Sanergy au sud Est de Nairobi. Crédits : Clément Pairot

Demain la Ville

Réagissez sur le sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiéeTous les Champs sont obligatoires

 

articles sur le même thème


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir