Promévil, mieux vivre ensemble avec la médiation urbaine

Site internet © Promévil
27 Juil 2022 | Lecture 2 min

Promévil est une association dévouée à la cause du « mieux vivre ensemble ». Elle travaille avec les villes pour mener des actions de médiation sociale en milieu urbain.

3 questions à Marine Riant, responsable ingénierie chez Promévil, pour en savoir plus sur la médiation en milieu urbain.

Pouvez-vous nous présenter Promévil en quelques mots ?

Promévil est une association née il y a plus de 25 ans et dont le cœur de métier est la médiation sociale. Elle a été créée à Chanteloup-les-villes à la suite des émeutes urbaines, de façon à agir pour la pacification des quartiers difficiles. Elle a contribué à professionnaliser le métier de médiateur pour qu’ils ne soient pas uniquement identifiés comme simplement des figures de quartier mais de vrais professionnels.

Avec notre centre de formation (qui est devenu l’institut des métiers de la ville), nous dispensons un titre professionnel de formation au métier de médiateur et d’agent de proximité. Les principales compétences que nous développons sont le dialogue et la gestion de conflits. Aujourd’hui, nous travaillons principalement avec les mairies sur de la médiation urbaine. Nous avons aussi longtemps travaillé avec la SNCF sur les lignes transiliens et sur le RER. Depuis peu, nous travaillons sur des dispositifs de concertation : nos médiateurs vont à la rencontre des publics généralement éloignés de la participation citoyenne pour les responsabiliser sur le sujet.

Site internet © Promévil

Site internet © Promévil

Comment se mettent en place les dispositifs de médiation urbaine ?

Les médiateurs sont souvent rattachés au service tranquillité publique et font donc partie de la chaîne de sureté de la ville. Pour que la médiation soit efficace, ils travaillent avec tous les partenaires pour les sensibiliser sur leur périmètre d’action et ce qu’on attend d’eux. Les médiateurs peuvent être présents aux sorties des collèges ou dans des zones et des quartiers sensibles. Ils ont aussi un rôle de reporting comme ce sont des métiers de rue et qu’ils sont parfois les seuls représentants des institutions à l’extérieur. Ils sont réceptionnaires de beaucoup de demandes des habitants, qu’ils réorientent vers les bons services.

Quels sont les modalités de la formation ?

Promévil accorde beaucoup d’importance à la dimension d’insertion, nos médiateurs sont souvent en parcours emploi compétence. La première année ils sont formés sur un cycle de professionnalisation, puis sur la gestion des conflits, du stress, connaître les bases du métier, la déontologie et obtiennent un titre délivré par Promévil. En fin de parcours ils sont formés au titre AICMP (Agent d’Information de Communication et de Médiation de Proximité) de niveau CAP. Pour beaucoup de nos médiateurs, c’est souvent le premier diplôme qu’ils obtiennent. La formation est financée grâce aux contrats aidés.

Les Petites Rivières
+ 29 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir