Mérignac soleil : la zone commerciale bientôt un quartier comme un autre ?

cocoparisienne - pixabay
28 Août 2019 | Lecture 4 minutes

On ne le sait que trop bien. Le centre commercial que nous connaissons tous commence à atteindre ses limites… Alors, quel avenir pour ces machines économiques qui ponctuent les périphéries urbaines ? Mérignac Soleil, près de Bordeaux, vient tout récemment de faire peau neuve et propose un quartier diversifié, conciliant commerces, logements et loisirs, avec une pluralité de fonctions. Pourrait-il servir de modèle pour la transition de nos centres commerciaux ?

cocoparisienne - pixabay

© cocoparisienne – pixabay

Depuis les années 70, en s’appuyant sur le modèle de ce qui existait déjà aux États-Unis, les centres commerciaux se sont fortement développés partout en France. Avec leur création, de véritables ensembles dédiés au commerce ont vu le jour, très souvent au sein des zones urbaines périphériques. Aujourd’hui, on recense près de 806 centres commerciaux en France. Ce qui n’est pas rien !

Mais ce phénomène d’urbanisation commerciale, qui s’est propagé à une vitesse impressionnante depuis une cinquantaine d’années, commence à poser de véritables problématiques sociales et économiques pour nos villes. Au détriment de ces machines commerciales à la fréquentation encore soutenue, les centres-villes et leurs commerces sont en déperdition et s’inscrivent dans un processus de dévitalisation. De plus, souvent associés au terme de “France moche”, on ne le sait que trop bien, ces ensembles commerciaux marquent nos entrées de ville et ponctuent le paysage urbain et rural, d’une manière bétonnée de plus en plus pointée du doigt.

Malgré la crise que connaît la France depuis quelques années, ces surfaces commerciales ne cessent pourtant de croître : selon un article de l’Obs, le volume de ces zones aurait même augmenté de 22% en 2016. Et pourtant, cela engendre une artificialisation des sols croissante qui menace les espaces agricoles, et favorise l’utilisation de la voiture, provoque des nuisances, mais aussi accentue les difficultés de coexistence entre petits commerces de centre-ville et hypermarchés de périphéries, etc… la liste est encore longue. Autant de problématiques, qu’elles soient sociétales, environnementales, écologiques ou encore sociales, qui devraient faire ouvrir les yeux aux acteurs de la ville, pour que ces derniers puissent atténuer et remédier à cette “France moche” voire quasi “mortifère” , qui n’est plus en accord et en adéquation avec les enjeux d’aujourd’hui et de demain.

Pour contrer ce trop plein de centres commerciaux à fonction unique, des solutions et des propositions innovantes commencent à voir le jour. Et pour approfondir certaines d’entre elles, nous sommes allés faire un tour du côté de Bordeaux, à Merignac Soleil.

Mérignac Soleil en pleine transformation : un centre commercial vers un modèle de reconversion ?

Situé près de Bordeaux, le centre commercial de Mérignac Soleil fut l’un des premiers (et le plus grand!) à voir le jour au sein de l’agglomération. Inauguré en 1987, cet ensemble commercial de grande envergure s’étend sur plus de 51 800 m2 de surface. Mais aujourd’hui, son usage est repensé et la ville de Mérignac propose un tout autre espace, doté d’une mixité de fonctions et d’usages venant donner un nouveau sens à ce quartier.

cvzsa.com

© cvzsa.com

La première idée ? Remplacer les parkings par des arbres, des services de proximité ou encore des logements. Ce projet s’annonce novateur en France ; et en effet, c’est une première ! En plaçant la nature au cœur du projet de rénovation, celui-ci s’inscrit dans une dynamique de renouveau naturel, où l’aspect paysager prendra une place majeure et sera l’essence même de ce futur parc habité.

Issu d’un projet au programme complet, varié et mixte, Mérignac Soleil poursuit alors plusieurs grands objectifs majeurs :

Le premier de ses enjeux, est de pouvoir lutter efficacement contre l’étalement urbain. Et pour cela, les concepteurs ont donc misé à la fois sur la densification ainsi que sur le tramway dont le déploiement permettra de connecter le quartier et de favoriser l’accessibilité pour ses futurs habitants. C’est une autre mobilité qui est ainsi mise en valeur.

Le projet mise également sur la mutation du site. Actuellement axé sur une monofonctionnalité qui a fait son temps, il s’agit en effet de tendre vers un parc d’habitation qualitatif et accessible pour tous, avec des sources d’aménités attrayantes pour le public. L’objectif est de faire de cet espace en mutation un véritable poumon vert urbain, en faisant la promotion d’une stratégie paysagère pointue, ainsi qu’une renaturation de cet espace minéralisé via une refertilisation des sols et un retour à la pleine terre. Dans cette même logique directement liée à cette volonté de créer un quartier à vocation plus écologique et durable, le développement des mobilités douces et actives sera également mis en avant par la création de réseaux denses et continus, pour promouvoir l’usage de ce type de déplacements.

Dans ce sens, le nouvel ensemble de Mérignac Soleil tire son ingéniosité et son aspect unique par la mixité de fonctions qu’il propose. Et pour cela, près de 380 logements locatifs sociaux sont attendus. Ni barres d’immeubles, ni tours verront le jour : les bâtiments qui y seront construits viendront s’insérer idéalement dans la logique architecturale que forment les pavillons environnants. D’autres services de proximité en tout genre s’installeront, comme une ressourcerie, une conciergerie ou encore un cabinet médical. Ces nouveaux services vont venir compléter l’offre déjà fournie par les commerces existants et ainsi accentuer l’attractivité de Mérignac Soleil.

Cette mixité de fonctions vise à créer une véritable communauté d’habitants. C’est une nouvelle méthode de réhabilitation des espaces commerciaux, qui se construit à Mérignac Soleil et qui s’appuie sur plusieurs concertations avec le public et la population. Ateliers d’échanges, enquête publique, balades urbaines, micro-trottoir ou encore forums publics, de nombreux processus de concertation et de participation ont été mis en place pour permettre à la population de prendre conscience de l’ampleur et des enjeux d’un tel projet.

Le projet de rénovation urbaine Mérignac Soleil, véritable concept d’oasis urbaine à vocation mixte, vient questionner sur la pérennité des espaces de centres commerciaux et sur leur avenir. Face à l’évolution des tendances actuelles, économiques, environnementales ou encore sociétales, ces ensembles commerciaux vont être amenés à muter pour former une nouvelle armature commerciale. Le projet lancé par la ville de Mérignac, qui est précurseur dans son domaine, intègre les enjeux d’aujourd’hui et de demain, de l’implantation verte jusqu’à son offre de logement mixte et accessible. Mais pourrait-il devenir un exemple, un modèle de reconversion pour ces centres commerciaux trop souvent inhospitaliers et bétonnés ?

 Quelles mutations sont déjà en cours pour les zones commerciales ?

En soulevant la question de l’avenir de nos centres commerciaux et de cette “mode” de l’urbanisation commerciale à outrance, le projet Mérignac Soleil relève une véritable méthode de rénovation dans l’air du temps, qui devrait apporter un nouveau visage et un second souffle à ces espaces.

Les chiffres l’ont déjà prouvé, la fréquentation de ces centres n’est pas en baisse. Cependant, une prise de conscience émane des acteurs de la ville pour atténuer ce phénomène qui rime souvent avec surconsommation. Face à l’évolution des tendances et de besoins de consommation, E-commerce, produits locaux etc, ces centres commerciaux commencent à revoir leur stratégie et essayent de s’adapter. Il est donc légitime de se questionner quant au rôle de ces ensembles commerciaux : sont-ils arrivés au terme de leur vie ? Ont-ils encore une utilité, et si oui, comment s’adaptent-ils aux évolutions d’aujourd’hui ? Qu’en est-il de leur futur ?

Le projet urbain Mérignac Soleil semble amorcer une volonté de renouveau et de changement de ces espaces commerciaux en proposant de les décloisonner et de leur permettre d’accueillir de nouvelles fonctions. À l’image de ce que propose la ville de Mérignac, la requalification des zones issues du commerce et de la grande distribution devient un impératif. Avec la nouvelle révolution commerciale que nous connaissons, il faut repenser la distribution vers un modèle plus serviciel et mixte, qui lie une multiplicité d’usages : logements, services de proximité, développement d’espaces paysagers qualitatifs, commerces plus locaux… Les retail parks commencent déjà à emprunter ce chemin et font d’ores et déjà l’objet d’un traitement architectural et paysager particulier. On ne pense plus uniquement à la masse de marques et d’entreprises présentes dans la zone, mais plus à la capacité d’offrir un lieu confortable, vert et lumineux, où les usagers peuvent tout aussi bien se promener que consommer.

POTLOC - centre commercial Weberzeile, Autriche

© POTLOC – centre commercial Weberzeile, Autriche

Au delà de ces aspects esthétiques, la question de la zone commerciale comme lieu de vie fait parler d’elle. Les investisseurs mettent de plus en plus l’accent sur la pluralité de services proposés dans les centres commerciaux et dans les retail parks, allant de la simple borne wifi gratuite au salon de coiffure pour ne donner que cet exemple.

La foncière Alterea Cogedim conçoit d’ailleurs depuis quelques années les retail-parks Familly Village, comme à Bercy Village dans le 12ème arrondissement de Paris. Ce concept vient questionner le rôle initial des centres commerciaux en proposant des aménagements urbains comprenant une diversité d’offres en matière de services et de commerces, un mail à ciel ouvert, une architecture et un environnement paysager soigné… Le but recherché est de recréer un esprit village, où les différents usages se mêlent, l’offre commerciale comme le loisir, pour former une nouvelle polarité urbaine mixte.

Il existe un grand nombre de centre commerciaux se démarquant de leur compères. En Autriche, le centre commercial Weberzeile, dénote de ses concurrents : son architecture et son confort intérieur font de l’ensemble une véritable promenade. Composé d’une végétation luxuriante et d’un plafond de verre laissant pénétrer la lumière, l’ensemble commercial vient créer la surprise et apporter une touche d’originalité qui lui est propre. De plus, des espaces de jeux pour enfants sont disposés en son intérieur, et pour couronner le tout, on peut y trouver une galerie d’art mettant en valeur les réalisations d’artistes locaux. Ce concept innovant vient repenser les usages classiques de ces centres et propose ainsi une promenade des plus agréables aux publics.

Au Japon, Hiraka T-Site est un centre commercial qui a vu le jour en 2018. Sa particularité ? Cet ensemble se veut être une véritable pièce à vivre communautaire, une sorte de lieu public gigantesque avec en son centre une immense librairie venant inciter à la lecture, mais aussi aux dialogues. Très moderne, Hiraka T-Site revisite l’image du centre commercial classique et proposant un lieu de vie basé, non pas uniquement sur l’offre commerciale, mais aussi sur l’échange en favorisant les liens sociaux.

 Wikimedia Commons - Hiraka T-Site, Japon

©Wikimedia Commons – Hiraka T-Site, Japon

Les zones commerciales sont donc en train de franchir une période charnière dans leur fonctionnement. Les enjeux économiques ne sont plus les mêmes et les besoins des consommateurs sont en pleine mutation, ce qui à terme va mener ces ensembles économiques vers une forme de dépérissement, c’est une fatalité. Alors comment s’adapter et conserver ses structures tout en s’ajustant aux nouvelles demandes ?

C’est ce que propose le projet urbain Mérignac Soleil à travers sa future zone à vocation mixte, mais aussi de multiples centres commerciaux partout dans le monde, qui à travers leur architecture, leur gestion, leur aménagement, viennent repenser ce phénomène économique des années 70 de manière innovante et pluri-fonctionnelle. Cette nouvelle peau qu’abordent certaines de ces entités économiques urbaines semble annoncer la fin du modèle économique du 20ème et reflète la crise de ceux-ci. Le champ des possibles semble s’ouvrir alors pour l’ensemble de ces zones commerciales d’entrée de ville !

+ 197 autres articles

Articles sur le même thème

Vos réactions

GHISLAIN FAUQUET
4 septembre 2019

Bravo pour cet article qui décrit les enjeux de nos zones commerciales de périphérie. Vous décrivez nos convictions et notre ambition de ré-énchantement des zones commerciales : etixia mène actuellement une dizaine de projet qui feront évoluer des zones commerciales en quartier durable, mixant plusieurs fonctions autour de véritables lieux de vie : logements, tertiaire, loisirs, commerce, espaces de rencontres et de partages… je vous invite à les découvrir pour compléter votre article avec des exemples engagés sur le territoire, à l’image de Mérignac-Soleil.

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir