Demain la ville dans le rétro ! ​​Les drones ont-ils droit de cité ? 

© Wing, le drone de Google en partenariat avec FedEx
31 Août 2022 | Lecture 2 min

Place au 7e épisode de notre série rétroprospective anniversaire « Demain la ville dans le rétro ! » qui reprend des prédictions énoncées il y a déjà 10 ans et témoigne de leur évolution à l’heure d’aujourd’hui en testant leur fiabilité face aux défis actuels.

Inconnus du grand public il y a une quinzaine d’années, les drones civils se sont démocratisés. Ces petits aéronefs sans passager se trouvent désormais un peu partout, à quelques dizaines d’euros pour les premiers prix, quelques milliers pour les plus performants. Ont-ils pour autant chamboulé le paysage urbain ?

Pilotables à distance, ils ont permis au grand public de s’adonner au vol de loisir ou à la prise de vue. Équipés de plusieurs rotors, ils sont sans bruit et fonctionnent avec des batteries. Ils peuvent être pilotés à l’œil ou grâce à une caméra embarquée, sur un smartphone ou un casque de réalité virtuelle. C’est le cas lors des championnats du monde de course de drones qui ont désormais lieu chaque année. 

D’autres usages plus spécialisés sont également apparus. L’accès facilité à la troisième dimension et la possibilité d’y embarquer des technologies a permis d’imaginer toutes sortes applications, notamment dans les milieux professionnels. Du BTP à la livraison à domicile, en passant par la surveillance policière ou agricole, des secteurs se sont mis à rêver soit à une disruption, soit à une réduction drastique des coûts. Mais partout où l’on regarde, la révolution est encore attendue.

Air One est le premier hub pour drones (policiers et de livraison) en ville, à Coventry en Angleterre © Urban-Air Port

Air One est le premier hub pour drones (policiers et de livraison) en ville, à Coventry en Angleterre © Urban-Air Port

En finir avec dernier kilomètre

La livraison est le domaine le plus critique. L’arrivée du drone a fait loucher tous les acteurs du retail et du transport de colis, qui ont vu la problématique du dernier kilomètre trouver enfin sa solution. Ils se sont mis à rêver de livraisons à domicile facilitées, sans embouteillages, sans frais d’essence, et parfois même sans conducteur (grâce à l’IA ou alors un seul pour une flotte d’une douzaine d’aéronefs). Différents obstacles perdurent, sur le plan technique et réglementaire. 

Sur le plan réglementaire, il est interdit de faire voler des drones à moins de 150 mètres de zones résidentielles, commerciales, industrielles et récréatives. Autrement dit, le drone n’a pas sa place en ville. Il faut dire que la vision défendue par Amazon est moins adaptée à la ville dense qu’au modèle urbain des suburbs américaines, où chaque famille loge dans une maison avec un petit coin de jardin idéal pour poser un drone. 

À la campagne, le drone permettrait de couvrir facilement des territoires isolés, mais des obstacles techniques subsistent. La phase d’approche du client et l’atterrissage sont complexes à programmer. Quant à la météo, elle reste bien sûr un impondérable. Autre point, le poids du colis est décisif : chaque gramme porté supplémentaire raccourcit le rayon d’action. Pour vous donner une idée, le drone Google (baptisé Wing) a un rayon d’action de 8 km avec un colis de 1,3kg. D’après Mohammad Didarul Alam, chercheur à l’université internationale de Floride cité par The Next Web, la portée d’un drone à un rotor tombe autour des 4 kilomètres si le colis dépasse les 2,2kg. 

Un drone équipé d'une caméra dans le ciel de Paris © ChrisGoldNY/Flickr

Un drone équipé d’une caméra dans le ciel de Paris © ChrisGoldNY/Flickr

Paré au décollage ?

Difficile alors de passer à l’échelle, et le rêve annoncé par Jeff Bezos en 2013 de parsemer le ciel de drones Amazon s’éloigne. 2 milliards de dollars ont été dépensés par l’entreprise dans le projet Prime Air sans avancée majeure. Une enquête de Bloomberg révèle entre autres que les drones continuent à avoir des défaillances et à causer des accidents. Mauvais signe : l’hiver dernier, le centre de recherche et développement dédié aux drones de Amazon France a purement et simplement fermé

Mais ne dressons pas un tableau trop noir, de nombreux acteurs parviennent à mettre au point des réseaux au niveau local, que ce soit pour livrer des pizzas ou du matériel médical. À Coventry en Angleterre, un premier aéroport urbain pour drones a vu le jour. En Australie, les Wing de Google livrent les habitants depuis 2019. D’après une étude du cabinet de conseil McKinsey, 2000 livraisons par drone ont lieu chaque jour dans le monde et leur nombre annuel aurait triplé entre 2021 et 2022. La mise à niveau des réglementations devrait peu à peu débloquer les choses, en particulier en Asie où la progression anticipée est la plus forte. 

Drone manutentionnaire

Grâce aux développements du matériel vidéo, le drone joue peut-être ses meilleures cartes en matière de repérages. Pour des opérations de sauvetage lors de catastrophes, l’arpentage des réseaux ferrés, l’analyse de parcelles agricoles… Dans le BTP plus particulièrement, l’engin serait utile pour une multitude de travaux d’inspection (diagnostics thermiques, étanchéités, soudures) ou même faire des modélisations 3D.

Dans ces cas de figure, le drone permet de couvrir de vastes zones peu accessibles ou contaminées à moindre efforts. Il n’entre quasiment pas en contact avec du public, ou alors des professionnels formés. Loin de la nuée de drones en ville que l’on pouvait imaginer, et si c’était là qu’il pouvait le mieux s’épanouir ? 

Rappelons-le tout de même, pour l’instant les applications du drone en ville sont essentiellement policières. Utilisés lors de manifestations pour de la surveillance ou pendant le confinement pour intimer aux habitants de rentrer chez eux, ces usages ont été considérés illégaux (par le Conseil d’État, le Conseil Constitutionnel et la CNIL) car portant atteinte au respect de la vie privée. Depuis, les associations dénoncent les efforts des parlementaires pour faire entrer ces pratiques dans la loi. 

Usbek & Rica
+ 686 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir