Dark design : la nuit sous un nouveau jour – 2/2

Visuel d’ambiance réalisé par les étudiants du City Design Lab
21 Avr 2022 | Lecture 3 min

2050 : après des années de lutte, une extinction forcée des systèmes lumineux opère lorsque le soleil se couche. À la tombée de la nuit, la ville tout entière plonge dans l’obscurité… Ce scénario dystopique a été imaginé par 21 étudiants du City Design Lab de l’École de design Nantes Atlantique encadrés par Nicolas Houël, chercheur en urbanisme nocturne, dans le cadre du séminaire Dark Design, en février 2022.

Des interrogations diverses ont surgi de ce black-out fictif : comment lutter contre la pollution lumineuse ? Comment revendiquer le droit à  l’obscurité et à une forme d’autonomie individuelle dans l’espace urbain ? Comment poser les fondations d’une sobriété lumineuse (et heureuse) dans la ville du futur ? Dans le dernier article, 2 actions-phares du séminaire étaient passées à la loupe. Zoom sur la 3e et la 4e.

Remplacer les lumières nocturnes artificielles par une expérience enrichie

Avec une approche très orientée “terrain”

Les étudiants ont observé et analysé différents points stratégiques de la ville de Nantes : le Quai de la Fosse, la Place du Commerce et ses alentours ainsi que le cour des 50-Otages.

Notre regard s’est naturellement focalisé sur le mobilier urbain, les volumes et la géométrie des rues : trottoirs, escaliers, passages piétons. Nous avons aussi examiné les carrefours multimodaux : passage de voitures, vélos, bus, tramways et piétons.

Une étude approfondie de l’existant a constitué un vecteur de recherches fertile. Il a été recensé en matière de :

  • matériel d’éclairage nocturne ;
  • ambiances nocturnes dont les contours ont été explorés grâce à la veille de terrain ;
  • prises de photos et créations de moodboards.
Série de photos réalisées par les étudiants dans le centre-ville de Nantes

Série de photos réalisées par les étudiants dans le centre-ville de Nantes

Un scénario fictif déroulé à travers la réalisation d’un support vidéo a complété cette recherche et lui a donné forme.

Ces recherches nous ont permis de développer une proposition (…) qui se concentre sur la notion d’expérience visuelle nocturne.

Pour revendiquer le droit de choisir l’ombre ou la lumière

Dans un espace extérieur nocturne, illuminé ou non, chaque citoyen devrait pouvoir décider de l’éclairage qui lui convient. Chaque personne perçoit l’obscurité différemment et peut ressentir, selon le contexte, de la crainte, de l’apaisement, d’un sentiment festif ou de l’envie de se promener et méditer.

Les êtres vivants n’ont pas le même comportement le jour et la nuit. Pour répondre à des besoins vitaux, nous utilisons un éclairage individuel pour 4 raisons essentielles :

  • voir ;
  • être vu ;
  • se rassurer ;
  • créer une ambiance particulière.
© Peur sur la Ville

© Peur sur la Ville

À la lumière de ce constat, comment faire du déplacement en ville une expérience nouvelle, comment appréhender différemment la ville la nuit ?

Pour pallier la pollution lumineuse due à l’éclairage artificiel nocturne omniprésent, les étudiants ont identifié une expérience. Un casque de réalité virtuelle a vocation à atténuer ou remplacer totalement les sources lumineuses artificielles.                  

Pour prototyper un produit optimal centré utilisateur                   

Les observations et analyses centrées sur l’utilisateur ont permis de déceler que :

  • L’obscurité permet de voir des éléments peu visibles durant la journée.
  • L’appréhension de l’obscurité, propre à chaque utilisateur, sert de base pour créer une ambiance personnelle adaptée.
  • L’outil idéal pour tester cette expérimentation prend la forme d’un casque de réalité virtuelle léger, adaptable et ergonomique. De plus, il permet d’analyser finement le comportement des utilisateurs.
Grâce à l’exploration de l’expérience visuelle nocturne, des parcours lumineux personnalisables guident et rassurent l’usager

Grâce à l’exploration de l’expérience visuelle nocturne, des parcours lumineux personnalisables guident et rassurent l’usager.

Ce casque permet de mieux appréhender l’expérience nocturne, et de développer des éclairages plus adaptés, voire donner des informations pour une nouvelle expérience de la ville la nuit.

Pour concevoir un système d’éclairage portatif individuel

À l’issue du séminaire, les étudiants du City Design Lab ont conçu une expérience virtuelle entièrement personnalisable intitulée Lenscape.

Lenscape. Choose your world.

Que vous soyez adepte de la marche rapide, de la marche lente, du mode vélo ou de la déambulation touristique nocturne, définissez votre parcours lumineux en fonction de votre humeur et de vos préférences. Le casque de réalité virtuelle devient votre guide, votre compagnon dans l’obscurité et votre éclaireur.

Ces parcours lumineux pluriels et éco-sensibles ouvrent la voie à une autre façon de découvrir et d’expérimenter la ville en mode nuit. Afin que la nuit soit vue sous un nouveau jour.

L'École de design Nantes Atlantique
+ 168 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir