Allaiter dans les espaces publics ? - Demain la ville

Allaiter dans les espaces publics ?

© Mother London
2 Nov 2021 | Lecture 3 min

A chaque mois d’octobre, l’occasion est bonne pour sensibiliser au cancer du sein. Octobre rose est devenu ainsi en quelques années un rendez-vous incontournable pour évoquer un tabou trop souvent lié à la sexualité. Pourtant, le sein demeure un sujet sensible notamment en ce qui concerne la question de l’allaitement. Il n’est pas question ici de discuter du bien fondé de l’allaitement, mais plutôt s’interroger sur sa pratique dans l’espace public. Ce geste naturel est encore souvent trop mal perçu et source de gêne pour de nombreuses femmes. Comment permettre aux femmes de pouvoir allaiter de façon confortable dans l’espace public ? Comment trouver la juste mesure entre intimité et gestes nourriciers nécessaires ?

Quand elle choisit d’allaiter, une femme peut être amenée à nourrir son enfant dans différentes configurations d’espaces publics. © Zidie Chen

Quand elle choisit d’allaiter, une femme peut être amenée à nourrir son enfant dans différentes configurations d’espaces publics. © Zidie Chen

Allaiter dans l’espace public : une contrainte forte

L’expérience d’allaiter dans les espaces publics n’est pas une chose aisée. Tout d’abord, ce geste nécessite une posture particulière difficile de pouvoir tenir n’importe où. Lorsque le bébé choisit son moment, la femme n’a pas toujours le temps de trouver l’endroit le plus propice pour pouvoir le nourrir. De plus, espace public rime rarement avec calme et tranquillité, ce dont ont besoin la mère et l’enfant pour pouvoir effectuer ce geste de la façon la plus optimale. Mais si la plupart des femmes arrivent à trouver une assise salvatrice, la problématique de la gêne reste, elle, dominante. Zidie Chen, étudiante en master City à L’École de design Nantes Atlantique, a interrogé une soixantaine de femmes ayant pratiqué l’allaitement dans l’espace public. Elle en a ressorti que les regards sont ce qui gène le plus une femme dans cette pratique. Ces derniers sont vécus comme “insistants”, œuvre de passants “curieux” ou provoquant un sentiment de “malaise”. Ce sujet est suffisamment important pour que la députée Fiona Lazaar ait proposé en juin dernier une loi créant un délit d’entrave à l’allaitement dans les espaces publics.

Pour pratiquer l’allaitement quand elles sont de sortie, les femmes sont à la recherche de calme et de tranquillité. Ainsi, elles plébiscitent majoritairement des endroits dans lesquels elles peuvent être seules, ou à minima être assises. © Zedie Chen

Pour pratiquer l’allaitement quand elles sont de sortie, les femmes sont à la recherche de calme et de tranquillité. Ainsi, elles plébiscitent majoritairement des endroits dans lesquels elles peuvent être seules, ou à minima être assises. © Zedie Chen

Allaiter plus facilement et de manière confortable dans les espaces publics

Zidie Chen s’est penchée sur ce sujet dans le cadre de son projet de fin d’études. Pour la jeune étudiante, un certain nombre de solutions existent aujourd’hui mais pas partout et pas forcément duplicables. En effet, le mobilier urbain est un objet sur lequel on peut travailler pour rendre l’allaitement plus confortable. C’est ainsi que, l’été dernier, la société Elvie a installé le premier banc spécial allaitement dans les rues de la ville de Courtrai, en Belgique.

© Elvie

© Elvie

Mais pour qu’un tel mobilier fonctionne de la meilleure des façons possibles, encore faut-il faire évoluer les mentalités sur la source même de l’allaitement : le sein maternel. pour cela, le street marketing a son rôle à jouer, et la société Mother London l’a bien compris en venant orner le toit d’immeubles londoniens d’un immense sein gonflable. Accompagné d’une campagne d’affichage bien nommée #freethefeed, ce sein que l’on ne saurait voir avait pour but de “mettre un terme au tabou de l’allaitement en public”.

Pour Zedie Chen, il faut également prendre en compte le caractère nomade de l’expérience de l’espace public et proposer un système qui pourrait aider les femmes à mieux vivre ce moment dans ces lieux qu’on traverse souvent de manière furtive. De l’application recensant les lieux “allaitement friendly” à l’accessoire portatif, en passant par l’aménagement d’espaces dédiés ou informels, peut être faut il mettre en résonance ces idées pour pouvoir, enfin, briser cette gêne et permettre aux femmes de choisir le mode d’alimentation qu’elles estiment le mieux pour leur enfant, sans entrave du regard extérieur et des contraintes sociétales.

L'École de design Nantes Atlantique
+ 148 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir