Aider les jeunes à s’engager dans les quartiers avec les colocations KAPS

© Genaro Studio – Denis Svartz – KAPS / Afev
10 Mar 2022 | Lecture 2 min

Depuis 2009, l’Afev développe le programme KAPS, ces « colocations à projets solidaires » permettent à des étudiants partout en France de bénéficier de logements moins coûteux, tout en leur proposant de s’engager et de développer des projets au bénéfice de leur environnement immédiat.

3 questions à Jérôme Sturla, directeur du développement urbain à l’Afev, pour en savoir plus sur ces projets d’engagement solidaire.

Pouvez-vous nous présenter l’Afev en quelques mots ?

« L’Afev a pour mission de lutter contre les inégalités et principalement les inégalités éducatives. Nous avons cherché à développer des actions pour permettre à des étudiants de s’impliquer dans les quartiers politiques de la ville. C’est avec cette ambition que nous avons déployé des projets de mentorat : nous mobilisons de jeunes étudiants 2 heures par semaine pour accompagner d’autres jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV).

Nous travaillons aussi pour l’engagement des jeunes grâce au dispositif du service civique. On leur propose de travailler au sein de l’Afev ou d’être directement positionnés dans nos établissements scolaires partenaires afin d’assurer un suivi de proximité avec les jeunes mentorés.

Enfin nous avons développé le programme KAPS, qui va bientôt recouvrir 1000 kapseurs (jeunes en colocation) dans 71 QPV. En plus de leur offrir une offre de logement en colocation, nous leur donnons aussi la possibilité de s’impliquer dans leur quartier. Ils sont ainsi amenés à consacrer 5 heures par semaine à un projet solidaire. »

© Afev

© Afev

Pouvez-vous nous présenter le Projet KAPS ?

« L’idée du projet est née en Belgique, au sein d’une université ayant développé un système de « kots à projets » :  des jeunes en colocation mènent parallèlement des projets en lien avec la vie sociale du campus. Nous avons remasterisé ce dispositif pour le faire concorder aux objectifs de l’Afev, à savoir favoriser la mixité sociale dans les QPV.

Cependant, ce sont surtout les interactions que génèrent l’implication des kapseurs sur le territoire et sur le quartier qui contribuent réellement à la mixité sociale. C’est le point de départ d’actions de mentorat auprès des jeunes du quartier, ou encore d’actions dans le champ du développement durable (installation de jardins partagés, de composteurs, …)

Nous ne souhaitons pas codifier tous les projets, mais faire en sorte que ces interactions soient la source de solutions inclusives, durables et partagées.

Quel est l’accompagnement de l’Afev dans la mise en place des projets solidaires ?

« L’Afev garantie l’ingénierie qui permet l’accompagnement des jeunes. Nous créons les espaces d’implication qui permettent aux projets de se développer de manière optimale.

Pour le projet KAPS, nous assurons tout le processus de recrutement. Une fois que les appartements sont disponibles, l’Afev se charge de recruter les jeunes et de composer les colocations. Nous venons ainsi en appui des kapseurs pour les aider et les accompagner dans la consolidation de leur projet. »

Les Petites Rivières
+ 27 autres articles

Articles sur le même thème

Réagissez sur le sujet

Les Champs obligatoires sont indiqués avec *

 


Connexion
Inscription
  • Vous avez déjà un compte identifiez-vous
  • Mot de passe oublié ?
  • Vous n'avez pas de compte, créez le ici
  • * Champs obligatoires
  • Max 200ko / Min 100x100px
    choisir